Récit des apparitions mariales

Les récits des apparitions de la Vierge Marie à Vallensanges, dans la commune de Lézigneux, dans le département de la Loire, ont été retrouvés, consignés dans des cahiers d’écoliers, gardés par quelques familles paysannes des environs.

Tout commence le jeudi 19 juillet 1888, vers 7 heures du matin.

Jean-Auguste Bernard, jeune garçon de 13 ans, part chercher un peu de bois. Soudain il aperçoit, à 300 mètres de sa maison, une dame blanche qui lui fait signe.

Il se dirige pour ramasser un fagot de bois au milieu d’un champ de trèfles, lorsque tout à coup il voit un lézard (d’aucuns parlent de serpent).

Il cherche une pierre pour le faire fuir et il aperçoit  un pied sur l’animal. Il lève les yeux et une grande dame lui fait signe de le tuer.

« Il roulait de gros yeux sous les pieds de la dame, mais ne pouvait sortir, raconte Jean-Auguste. Je l’ai tué, il en est resté qu’une peau qui sentait mauvais et une boule de feu qui est rentré dans la terre.  La dame me souriait et, tout doucement, j’ai vu qu’elle montait et disparaissait à mes yeux. Cette dame était habillée d’une robe blanche avec un manteau bleu avec des étoiles et sur la tête d’une couronne en or… »

Une deuxième apparition a lieu le mercredi 25 juillet à la même heure. Le petit Forézien est alors accompagné d’un frère et d’une sœur et des parents, mais personne ne voit et n’entend ce que la vierge confie au jeune voyant.

La nouvelle fait le tour du village et quelques curieux sont présents lors de la troisième apparition, le samedi 28 juillet.

La première des quatre guérisons, y fut constatée : celle d’une voisine de Jean-Auguste, Antoinette Genebrier, âgée de 13 ans et demi, sourde de naissance.

Il faut savoir que les premières apparitions eurent lieu sur un terrain qui n’appartenait pas à la famille de Jean Bernard, et comme de tous côtés accourait une foule considérable, les parents de Jean-Auguste insistèrent pour que celui-ci expose à sa mystérieuse interlocutrice d’obtenir qu’elle apparaisse sur un autre terrain, leur appartenant.

Ce n’est qu’à la dixième apparition que la demande est exaucée. Les apparitions continuent désormais à proximité d’un rocher où l’enfant porté pour les choses pieuses, a depuis longtemps, fait sa petite chapelle.

Au fil des apparitions, alors que le curé de la paroisse et les autorités ecclésiastiques tentent d’obtenir le silence, le bouche à oreille fait son œuvre. Au point que l’on évoque des « foules » de pèlerins. Selon les observateurs de l’époque, l’ampleur de l’affluence atteint un somment lors de la dernière apparition le 29 septembre.

Elle durera 20 minutes – alors que les autres n’étaient que 2 ou trois minutes – en présence de huit mille personnes.

Par crainte de désordre, la gendarmerie n’a pu ignorer les faits. La justice non plus. Un magistrat  fera même le déplacement pour entendre Jean-Auguste. Sans suite.

Comment un fils de paysans pauvres, au demeurant peu instruit, a-t-il inventé un tél récit et entraîné avec lui toute une région ?
Quid des guérisons miraculeuses ?

La presse et les pouvoirs publics restent quasiment muets.  Le clergé, quant à lui, embarrassé, comme toujours dans le cas d’apparitions, comme à Notre Dame de la Salette ou encore à Lourdes, tente de contenir l’engouement.  En effet, les autorités religieuses veulent éviter tout phénomène de foule, d’adoration ou du fanatisme.

Reste à ce jour une petite chapelle édifiée sur le site des apparitions. Rappelant à tous et à toutes, comme pour les autres sites mariaux de France, la visite de la Vierge ainsi que les bienfaits qui ont suivi.

Jean Auguste Bernard 1875-1932 (L'enfant de Vallensanges) Sa dernière photographie

 

Photographie de Jean-Auguste Bernard (1875-1932) voyant des apparitions de la Vierge Marie à Vallensanges

Publicités

2 réflexions au sujet de « Récit des apparitions mariales »

    • Bonjour,

      Vous pouvez venir en pélerinage à Vallensanges.
      La Chapelle est ouverte aux pélerins tous les jours.
      Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à nous envoyer un mail.

      Bonne journée,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s